NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

1992 - Intégration de la sécurité dans la formation d'ingénieur industriel

Thème principal

Sécurité et santé

Ceci n'est pas le thème central des recherches et des interventions de la DiRACT et des organismes qui l'ont précédé.Il convient toutefois de mentionner l'une ou l'autre chose.

Des recherches ont été menées dans certains secteurs (enseignement et construction).
Les statistiques des accidents du travail, des maladies professionnelles et de maladie et invalidité ont fait l'objet de recherches et de communications.

On s'est intéressé au facteur humain dans la politique en matière de sécurité.En outre, on s'est également intéressé, mais de façon limitée, à l'environnement physique dans le milieu de travail.

Sous-thème

Recherches dans des secteurs spécifiques

Deux études ont été menées dans l'enseignement par ou à la demande de l'INRCT et une étude a été réalisée à la demande du CNAC (Comité national d'action pour la sécurité dans la construction).

Cette fiche présente le projet relatif à l'intégration de la sécurité dans la formation d'ingénieur industriel.

Timing:

Finalisé en 1992

Commanditaire

L'Institut national de recherche sur les conditions de travail (INRCT) (actuellement DiRACT)

Equipe de recherche

Hugo D'Hertefelt, Leo Nivelle (INRCT) & Marleen Venken (Imara)

Projet de recherche

Dans quelle mesure fait-on attention à la sécurité du travail dans la formation des ingénieurs industriels ?

Pour des raisons pratiques, la recherche a été limitée à l'option électromécanique. Elle s'est faite en collaboration avec six écoles supérieures industrielles.

Résultats:

La recherche comprend 4 volets :

  • un screening des brochures d'information générale et des programmes d'étude pour les ingénieurs industriels en électromécanique dans les 6 établissements d'enseignement.
  • une enquête parmi les directions des 6 établissements d'enseignement sur l'attention portée à la sécurité dans les écoles.
  • une enquête parmi les professeurs du 2ème cycle d'ingénieurs industriels en électromécanique. On leur a demandé dans quelle mesure des sujets de sécurité étaient abordés dans leur(s) cours ou labo(s) ; 151 professeurs sur 206 ont répondu au questionnaire (taux de réponse de 75%).
  • une enquête parmi les étudiants de dernière année de l'option électromécanique.  Environ 70% du groupe cible a participé à l'enquête (N= 357).

Les résultats peuvent être subdivisés en deux volets : l'attention portée à la sécurité dans les écoles et la sécurité dans les programmes.

L'attention portée à la sécurité dans les écoles :

Les informations à ce sujet se basent sur l'enquête menée parmi les directions et sur quelques questions provenant de l'enquête auprès des étudiants. Il en ressort que pas mal de choses ont déjà été réalisées mais il y a de grandes différences d'école à école. Dans une école, il y a même une majorité d'étudiants (60%) qui estiment que l'on se soucie trop peu de la sécurité.

La sécurité dans les programmes :

Une partie des étudiants estime avoir acquis une certaine connaissance de base en matière de sécurité. Mais il y en a tout autant qui estiment qu'ils n'ont rien appris ou bien peu en matière de sécurité. Ici aussi, on note de grandes différences d'une école à l'autre.
La plupart des étudiants (80%) sont favorables à un cours distinct sur la sécurité. Ce pourcentage est de 50% parmi les enseignants.

Les étudiants et les professeurs estiment que la sécurité doit également être plus abordée dans les cours pratiques et les branches techniques.
 

Publication(s):

D'Hertefelt, H., Nivelle,L. & venken, M. (1992). Onderzoek naar de integratie van veiligheid in de opleiding industrieel ingenieur. Bruxelles : INRCT (existe uniquement en néerlandais)

Renseignements complémentaires

Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires au sujet de cette recherche ou des publications, vous pouvez prendre contact avec la Direction de la Recherche sur l'Amélioration des Conditions de Travail (DIRACT), Rue E. Blérot 1 - 1070 Bruxelles, alain.piette@emploi.belgique.be.

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles