NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

2010 - Adapter la formation en fonction des âges et des styles d’apprentissage: conseils pédagogiques

Thème principal

Adapter la formation en fonction des âges et des styles d’apprentissage.
Conseils pédagogiques

Sous-thème

L’objectif principal de cette recherche était de mettre en lumière quels dispositifs et moyens pédagogiques seraient les plus efficaces avec des apprenants plus âgés (A+ = âgé de plus de 45 ans) afin de faciliter le travail des formateurs professionnels chargés d'offrir à ces travailleurs et travailleuses des formations tenant mieux compte de leur expérience et de leur passé pédagogique.

Cet objectif se traduit dans trois questions de recherche:

  1. Quels sont les besoins spécifiques du travailleur expérimenté pour la formation ? (motivation, objectif de la formation, le contexte d'apprentissage, les méthodes d'apprentissage, etc)
  2. A quels critères répondent les bonnes pratiques pédagogiques relatives aux formations pour le travailleur expérimenté ?
  3. Quelles conseils peuvent être donnés aux formateurs lors de la mise en place d’une formation tant au niveau du contenu, de la méthode de cours, de l’organisation et du contexte d’apprentissage?

D’un point de vue méthodologique, les besoins de formation des travailleurs expérimentés ont été recueillis, ensuite, des critères pédagogiques ont été rédigés pour dispenser des formations adaptées aux travailleurs expérimentés.

Timing

1 octobre 2010 – 31 décembre 2010

Commanditaire

Service public fédéral Emploi Travail et Concertation sociale
Direction générale Humanisation du travail

Equipe de recherche

Prof. Dr Herman van den Broeck
Prof. Dr Ans De Vos
Veronique Warmoes
Veroniek De Schamphelaere
Shari De Baets

Projet de recherche

Cette recherche qualitative est basée sur des expériences concrètes des formateurs, académiciens et experts mais également des travailleurs expérimentés (plus de 45 ans). Etant donné la nature qualitative et exploratoire de la recherche, des interviews semi-structurées d’experts ont été croisés avec les interviews des travailleurs expérimentés. La problématique a donc été examinée à partir de différents points de vue, à savoir celui du formateur, celui du monde académique et celui du travailleur expérimenté.

Résultats

Les résultats pour les différents groupes cibles sont très similaires.

Parmi les grandes différences entre les jeunes travailleurs et les travailleurs expérimentés, l’expérience a été principalement citée : celle-ci doit être reconnue par le formateur et intégrée dans la formation. Ce n’est que pour les formations TIC qu’une séparation selon l’âge/l’expérience est perçue comme utile. Pour les autres thématiques, tant les groupes cibles que les experts interviewés ont mis en garde contre la séparation des groupes selon l’âge, car cela contribue aux préjugés et entraîne un risque de stigmatisation. De plus, de nombreux autres facteurs jouent un rôle dans le fait de suivre des formations, tels que l’expérience, l’attitude, la motivation, le style de vie, etc.

En ce qui concerne les besoins, il faut principalement tenir compte des capacités cognitives différentielles du travailleur expérimenté. Du point de vue physique, on note également quelques besoins, mais ceux-ci sont plus limités, par exemple une taille de police adaptée, de bonnes chaises et un bon éclairage.

Les attentes principales sont une attention individuelle pour les besoins des travailleurs expérimentés. Ces derniers attendent que leurs expériences soient reconnues et intégrées dans les formations. Ils attachent aussi beaucoup de valeur à un rapport de confiance avec leurs formateurs.

Pour ce qui est de la pédagogie, les principes universels de « bonne pédagogie » sont principalement mis en avant. Pour le groupe spécifique des travailleurs expérimentés, il est important qu’on ne considère pas les participants de façon trop scolaire ; le formateur doit se trouver parmi les participants. De plus, il faut tenir compte des incertitudes présentent chez les travailleurs expérimentés, ils apprécient peu les jeux de rôle.

Les travailleurs expérimentés sont motivés pour suivre des formations. Selon les experts interrogés, l’épanouissement est LA raison pour suivre une formation, ainsi qu’« être avec son temps », et les contacts sociaux. Les moins qualifiés ajoutent la « sécurité de l’emploi ».

Le partage des connaissances après la formation dépend du secteur et de l’employeur. Cela dépend aussi de la politique dans l’entreprise : une politique transparente, une évaluation structurelle des formations et des formations dans le cadre des entretiens de fonctionnement sont des facteurs qui contribuent à une circulation plus transparente de l’information sur les formations.

Publication

Le rapport de recherche est uniquement disponible en néerlandais: Handleiding voor opleidingen gericht op de ervaren werknemer - Wetenschappelijk rapport (PDF, 2 MB) 
 

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles