NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Effet de mesures d’activation sur l’intégration durable dans le marché du travail - complément d’étude

Cette étude se situe dans le prolongement d’une étude antérieure concernant la politique active sur le marché du travail (voir Loose, Vandenbrande et Nicaise, 2005). L’étude vise à évaluer les mesures du point de vue de leur capacité durable d’activation des chômeurs complets indemnisés. Mesure par mesure, on veut mesurer le résultat net, à savoir ce qui se serait passé si le chômeur n’avait pas participé à la mesure.
Il s’agit de mesures utilisées en 1999 et/ou en 2004 pour remettre des chômeurs au travail. En 1999, c’étaient: le Plan Avantage à l’Embauche, les agents contractuels subventionnés (ACS), TCT/PRIME, les programmes de transition, le Fonds budgétaire interdépartemental (FBI), Plans +1, +2, +3. S’y sont ajouté en 2004: le plan Activa, le Complément de reprise du travail +50, la réduction ONSS pour nouvelle embauche, la réduction ONSS pour embauche ou occupation de travailleurs âgés, la réduction ONSS pour embauche ou occupation de travailleurs de moins de 19 ans, la réduction ONSS pour embauche de travailleurs jeunes peu qualifiés et la réduction ONSS pour embauche de travailleurs licenciés suite à une restructuration. Par mesure, une courte description est donnée et le profil des participants et l’efficacité de la mesure sont examinés de près.
L’efficacité nette de chacune de ces mesures s’avère positive: dans toutes les années suivant une mesure d’activation, plus de participants que de non-participants sont occupés. La plupart des mesures, à l’exception des ASC et TCT, étant temporaires, l’efficacité nette baisse considérablement les premières années. Les mesures les plus efficaces s’avèrent celles de l’emploi public (ACS, TCT, FBI), suivies des diverses subsides aux coûts salariaux et du programme de transition. Parmi les réductions visant les groupes cibles, on voit que les mesures qui visent les travailleurs âgés apparaissent les plus efficaces tandis que celles qui visent les jeunes et les travailleurs licenciés suite à une restructuration le sont moins. Cela montre que ces personnes trouveraient du travail après un certain temps, même sans la mesure d’emploi.

Auteurs: Vicky Heylen en Joost Bollens (HIVA)
Date de publication: janvier 2010
Titre: Impact van actieve maatregelen op de duurzame integratie op de arbeidsmarkt: vervolgonderzoek (PDF, 708 kB) 

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles