NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

2010 - Enquête menée auprès des médecins belges du travail

Thème principal:

Enquête menée auprès des médecins belges du travail, septembre 2009

Sous-thème:

A la demande de l'HUT (Humanisation du Travail), l'Association professionnelle belge des Médecins du travail (APBMT) a enquêté sur ce que les médecins du travail pensent des développements opérés ces 10 dernières années et sur la façon dont ils voient l'avenir de leur profession.

Timing:

2009 - 2010

Commanditaire:

Direction de la recherche sur l’amélioration des conditions de travail (DiRACT)

Equipe de recherche:

Association professionnelle belge des Médecins du travail (APBMT)

Projet de recherche:

Méthode

Elaboration du questionnaire

Les questions ont été partiellement reprises de questionnaires existants. Il a cependant été constaté avec surprise qu'il existait très peu d'enquêtes concernant l'exercice de la profession de médecin, en général, et de la profession de médecin du travail, en particulier. Le groupe de travail et l'HUT ont également formulé des questions.  Plus de 200 questions portant sur huit domaines différents, tels que la satisfaction, la vision, la collaboration, la formation, le fonctionnement du Fonds des maladies professionnelles (FMP), ... ont ainsi été regroupées. Elles offraient généralement le choix entre 5 possibilités de réponse. Chaque question a été examinée par le partenaire externe quant à sa problématique intrinsèque et a fait ensuite l'objet d'une proposition de traduction, que les membres du groupe de travail ont évaluée. L'analyse statistique a été faite à l'aide du logiciel SPSS.

Composition de l'échantillon

Tous les membres de l'Association professionnelle, de l'Association pour les Médecins du travail internes et de la "Vlaamse wetenschappelijke vereniging" qui ont une adresse e-mail connue, ont reçu un lien vers le site internet. Les directeurs médicaux (SM) de tous les services externes ont également été priés de transmettre les adresses e-mails des médecins du travail intéressés non-membres des associations précitées. Ce qui a permis d'encore obtenir 52 adresses supplémentaires.  Nous estimons qu'un peu plus de 500 médecins du travail ont ainsi reçu un mail d'invitation.

 

 

Résultats:

L'enquête a suscité un taux élevé de participation, surtout de la part des membres de l'APBMT. Nous pouvons dire que les médecins du travail forment un groupe professionnel plutôt satisfait et que la satisfaction augmente avec l'ancienneté. Un certain nombre de problèmes sont cependant apparus : la pression en termes de travail et de temps, la rémunération et l'image véhiculée auprès d'autres médecins.

Si certaines adaptations légales s'avèrent nécessaires, il n'est pas question de faire table rase. Les points suivants sont à épingler:

  • Accès pour tous au médecin du travail
  • Périodicité en fonction du risque ET de l'individu (âge, état de santé, …)
  • Plus de tâches aux infirmiers
  • Rôle renforcé dans la réintégration des travailleurs malades
  • Intérêt croissant pour la promotion générale de la santé
  • Le médecin du travail devrait pouvoir être coordinateur.

La réforme de la formation en médecine du travail était nécessaire et il subsiste une demande importante de formations complémentaires.

L'intérêt porté aux aspects psycho-sociaux augmente, également lors des contacts médicaux.
Le suivi des travailleuses enceintes et des troubles musculosquelettiques (TMS) est devenu chose courante ; par contre, le médecin du travail intervient encore de façon limitée dans la prévention des accidents de travail.
Le suivi des intérimaires et des stagiaires peut clairement s'améliorer, tandis que le suivi des travailleurs allochtones et plus âgés est considéré comme moins problématique. Contrairement aux agents physiques, à l'amiante et aux agents carcinogènes, les nanoparticules sont encore relativement peu connues des médecins du travail.

Un plus grand feedback est demandé au FMP concernant les dossiers introduits et la prise de décision. Le rapport complet n'est disponible qu'en néerlandais

 

Publication(s):

Renseignements complémentaires

Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires au sujet de cette recherche ou des publications, vous pouvez prendre contact avec la Direction de la Recherche sur l'Amélioration des Conditions de Travail (DIRACT), Rue E. Blérot 1 - 1070 Bruxelles, alain.piette@emploi.belgique.be.

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles