NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

2009 - Database DiRACT: Caractéristiques du travail et bien-être des travailleurs belges au cours de la dernière décennie

Thème principal:

Caractéristiques du travail et bien-être des travailleurs belges au cours de la dernière décennie

Sous-thème:

Database DiRACT

Timing:

2008-2009

Commanditaire:

Direction de la recherche sur l’amélioration des conditions de travail (DiRACT)

Equipe de recherche:

KuLeuven : Carissa Vets , Hans De Witte & Guy Notelaers

Projet de recherche:

Cette contribution répond à la mission de recherche confiée par le Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF ETCS) dans le cadre de la valorisation scientifique de la banque de données de la Direction de la Recherche sur l'Amélioration des Conditions de Travail (DiRACT).

Ladite mission de recherche poursuit deux objectifs :

  • d'une part, le SPF ETCS souhaite rendre la banque de données de la DiRACT accessible au public. A cet effet, un dataset clair a été élaboré (avec un code), offrant ainsi aux chercheurs la possibilité d'effectuer des analyses complémentaires.
  • d'autre part, un rapport scientifique expliquant la banque de données de la DiRACT sous un angle méthodologique et conceptuel devait être établi. Ce rapport intitulé "Analyse de la charge psychosociale du travail en Belgique : résumé de 10 ans de recherches fondées sur la banque de données de la DiRACT" (Vets, Notelaers & De Witte, 2009) contient donc les principaux résultats obtenus avec la banque de données de la DiRACT.  

 

Résultats:

Le questionnaire sur le Vécu du travail (VT) a été rédigé aux Pays-Bas par Marc van Veldhoven et Theo Meijman (1994). Ce dernier, très détaillé, contient 201 questions réparties sur 27 échelles avec 42 questions ouvertes complémentaires. Les différentes échelles peuvent être classées en deux groupes (Notelaers & De Witte, 2004):

  • les facteurs de stress – appelés stresseurs: contenu du travail, conditions matérielles de travail, conditions de travail et relations de travail
  • et les réactions de stress: bien-être et astreinte mentale

Entre 1999 et 2007, la DiRACT, aidée de l'asbl Quest Europe  et de l'Instituut voor Persoonlijke KwaliteitsZorg (PKZ) , a rassemblé des données sur 44.531 travailleurs. Ces données proviennent en fait de 272 projets auxquels ont participé des (groupes d’) organisations candidates à une étude d’entreprise portant sur la perception de la charge psychosociale du travail et du stress au travail. 31 % de ces projets sont issus du secteur industriel, 30 % du secteur des services commerciaux et 39 % du secteur des services non commerciaux.

Les résultats de ces analyses semblent suggérer que la qualité du travail n'est pas si mauvaise pour le Belge actif. En moyenne, nous pouvons seulement considérer la charge émotionnelle comme source de problème. La perception de l'implication dans les décisions (implication) et des perspectives de carrière offertes s'avère aussi quelque peu négative. La qualité du travail majoritairement favorable permet d'éviter les réactions de stress. Le bien-être des travailleurs belges est caractérisé par une faible tension mentale et émotionnelle et un bien-être assez élevé.

Ces résultats généraux sont en partie nuancés à la lumière des caractéristiques de base de l'individu et de l'organisation. Le statut professionnel et la formation sont les principales caractéristiques de base qui influent sur la qualité du travail et du bien-être au travail. Les éléments les moins importants sont le type de contrat et le temps de travail. Les analyses bivariables et multivariables révèlent par ailleurs quelques différences notables entre les personnes peu qualifiées et très qualifiées, les hommes et les femmes, etc.

Enfin, nous avons tenté de déterminer quels stresseurs pouvaient provoquer des réactions de stress éventuelles. Le bien-être d'un travailleur est principalement déterminé par les possibilités d'apprentissage, la mesure dans laquelle le répondant reçoit des missions contradictoires et l'entente entre le travailleur et le dirigeant. Les plaintes de tension mentale et émotionnelle, en revanche, sont principalement la conséquence d'un rythme de travail élevé et d'un volume de travail conséquent, de la charge émotionnelle de la situation du travail et de la mesure dans laquelle les travailleurs éprouvent des problèmes en cas de changements. 

 

Publication(s):

Renseignements complémentaires

Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires au sujet de cette recherche ou des publications, vous pouvez prendre contact avec la Direction de la Recherche sur l'Amélioration des Conditions de Travail (DIRACT), Rue E. Blérot 1 - 1070 Bruxelles, alain.piette@emploi.belgique.be.

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles