NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Responsabilité pénale des conseillers en prévention et des membres de la ligne hiérarchique

Explication sur l'article 33 de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail

Question

Le conseiller en prévention qui dirige le service interne et reçoit de l'employeur tous les moyens nécessaires au bon accomplissement de ses tâches, mais néglige cependant la mission d'assistance qui lui est assignée conformément à l'article 33, § 1er, dernier alinéa de la loi précitée et l'article II.1-4 du code du bien-être au travail (e.a. par manque d'initiatives pour proposer des actions) est-il punissable?

Réponse

Le conseiller en prévention a une fonction de conseiller et n'est pas dans cette fonction un préposé de l'employeur. Par conséquent il n'est pas pénalement responsable. Mais il a une responsabilité professionnelle. Si le conseiller en prévention n'assume pas des responsabilités, c'est l'employeur qui en premier lieu doit intervenir puisqu'il porte la responsabilité finale. Les membres de la ligne hiérarchique sont bien des préposés de l'employeur et peuvent donc être poursuivis au pénal.

Renseignements complémentaires

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles