NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Continuer à travailler après un licenciement

L’outplacement 

Votre employeur décide de vous licencier.

Subir un licenciement est une épreuve difficile gérer. On se retrouve du jour au lendemain sans ses repères habituels et face à une foule d’incertitudes. Que ce soit à propos de ses compétences professionnelles mais aussi personnelles. Pour aider à surmonter ces épreuves, il existe l’outplacement.

L’outplacement ou reclassement professionnel consiste en un accompagnement personnalisé d’une personne licenciée. Il permet d’établir un bilan de la carrière, de faire le point sur les compétences acquises et sur les éventuelles lacunes, il permet également d’identifier les désirs professionnels et de tout mettre oeuvre pour les réaliser et donc de retrouver un emploi le plus rapidement possible.

L’outplacement doit être proposé par l’employeur à tous les travailleurs licenciés âgés de 45 ans et plus. Au cas où l’employeur ne remplirait pas cette obligation, le travailleur licencié peut, après avoir mis une première fois l’employeur en demeure de respecter ses obligations, bénéficier d’un outplacement à charge de l’ONEM. Il reçoit alors un chèque outplacement, sous certaines conditions. 

Vous trouverez plus d'informations sur l'outplacement dans le thème Contrats de travail > Outplacement.

Cellules pour l’emploi lors d’un licenciement collectif

Votre entreprise procède à un licenciement collectif et vous espérez retrouver un emploi à brève échéance.

Nous vivons dans un monde en constante mutation. Finie l’époque où un travailleur pouvait effectuer toute sa carrière (depuis la sortie de l’école jusqu’à la retraite) au sein de la même entreprise. De nos jours, les entreprises se scindent, fusionnent, ferment ou font faillite. Les anciennes techniques cèdent la place aux nouvelles technologies. Les restructurations sont monnaie courante. Ce sont souvent les travailleurs plus âgés qui en pâtissent les premiers, de sorte que leur expérience, pourtant fort utile, se perd.

Une entreprise qui procède à un licenciement collectif est tenue de mettre sur pied une cellule pour l’emploi. Les cellules pour l’emploi proposent un reclassement professionnel (outplacement). Cet accompagnement doit permettre au travailleur de retrouver un emploi plus facilement.

L’inscription à cette cellule est obligatoire pour tous les travailleurs liés par un contrat à durée indéterminée et facultative pour les travailleurs liés par un contrat à durée déterminée et les travailleurs intérimaires. Tout travailleur âgé de 45 ans et plus doit être inscrit dans cette cellule pour l’emploi pendant six mois. Durant cette période, il reçoit une indemnité de reclassement, égale à la rémunération brute en cours. Cette indemnité de reclassement remplace en tout ou partie l’indemnité de licenciement.

La personne qui s’inscrit auprès d’une cellule pour l’emploi reçoit également une carte de réduction restructuration. Cette carte offre certains avantages à son titulaire s’il travaille à nouveau. Il bénéficie notamment d’une réduction de ses cotisations personnelles de sécurité sociale pendant un maximum de neuf mois. Son nouvel employeur se voit accorder, pendant 5 ans, une réduction des cotisations patronales dues pour ce travailleur.

Pour l’employeur, l’avantage est double: le travailleur qu’il engage est expérimenté et lui coûte également moins cher ! Ces avantages ne sont toutefois octroyés que pour les travailleurs dont la rémunération brute n’excède pas 4.000 €. Le nouvel employeur dont la mission est la dispense de formation ou l’accompagnement de chômeurs et qui engage un travailleur victime d’une restructuration en tant que formateur ou accompagnateur bénéficiera en plus d’une activation de l’allocation de chômage de 1.100 € durant 24 mois.

Une convention doit être conclue entre l’employeur en question et le ministre de l’Emploi. Cette mesure ne vaut que jusqu’au 31 décembre 2011. L’employeur qui procède à la restructuration a également tout intérêt à ce que ses anciens travailleurs trouvent un nouvel emploi. En effet, les frais de reclassement professionnel qu’il a dû débourser lui sont alors remboursés dans une plus large mesure.

Vous trouverez plus d'informations sur les cellules pour l'emploi dans le thème Emploi > Mesures d'emploi > Travailleurs âgés > Gestion active des restructurations 
 

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles