NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Soutenir le pouvoir d'achat

Le pouvoir d’achat des actifs et non-actifs est renforcé afin de soutenir la demande.

Négociation des avantages sectoriels

Dans le cadre de l’accord interprofessionnel, les partenaires sociaux ont fixé l’enveloppe de négociation à un montant net de 250 € maximum par travailleur, en plus de l’application du mécanisme d’indexation des salaires et des augmentations barémiques.
Pour 2009, un maximum de 125 € peut être octroyé.
Ces montants peuvent être alloués sous forme de chèques repas, d’une majoration des salaires sectoriels minimauxd’éco-chèques, d’une indemnité de mobilité, d’une majoration de l’intervention des employeurs dans les transports publics ou d’autres mesures.

Liaison au bien-être d’allocations sociales

Plusieurs allocations de sécurité sociale sont augmentées en 2009 et/ou en 2010.  Il s’agit de certaines pensions, d’allocations de l’assurance maladie-invalidité, d’allocations du fonds des maladies professionnelles, du fonds des accidents du travail et enfin de certaines allocations de chômage.

Pour plus d’informations, consulter les augmentations d’allocations de chômage sur le site de l’ONEM; consulter le tableau général des augmentations d’allocations sociales à l’annexe 3 de l’Accord interprofessionnel sur le site du Conseil national du travail.

Diverses mesures sociales et fiscales

Parmi d’autres mesures, le gouvernement a notamment décidé d’augmenter la déduction professionnelle (jobkorting).  Les contribuables bénéficieront pour leur rémunération de mai 2009 d’une réduction du précompte professionnel et donc d’un salaire net plus élevé.

Répercussion directe sur le précompte de l’indexation des barèmes fiscaux

Le précompte professionnel est calculé selon les barèmes fiscaux.  Une augmentation de salaire risque de faire passer le travailleur dans une tranche fiscale supérieure. Pour que les travailleurs bénéficient pleinement de l’indexation de leurs salaires, les barèmes fiscaux ont été relevés de 3% depuis le 1er janvier 2009.

Extension de l’accès au chômage temporaire

Les modalités d’utilisation du chômage temporaire ont été étendues aux intérimaires, sous certaines conditions.
Le taux des allocations de chômage temporaire, ainsi que le plafond de salaire sur lequel ces allocations sont calculées ont été relevés.

Vous trouverez plus d'information sur le chômage temporaire pour raisons économiques dans le thème Chômage et sur le site de l’ONEM.

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles