NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Contrat d’administration 2016-2018 pour le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale

15-12-2015

C’est ce mardi 15 décembre 2015 que le vice-premier ministre et ministre de l’Emploi Kris Peeters a signé le premier contrat d’administration du SPF Emploi avec son président Pierre-Paul Maeter. Ce contrat d’administration définit les principaux engagements auxquels le SPF et le gouvernement fédéral souscrivent pour les trois années à venir, de 2016 à 2018.

contrat administration
 

Le contrat d’administration a donc un horizon de trois ans pour la planification stratégique, concrétisés en horizons d’un an pour la planification opérationnelle (plan d’administration annuel). Le contrat d’administration permet d’améliorer et d’approfondir l’harmonisation périodique entre les objectifs stratégiques de la politique et l’exécution et le suivi de ceux-ci par le SPF Emploi.

Le contrat d’administration et le plan d’administration annuel constituent la base de l’évaluation annuelle des mandataires. Ils constituent aussi la cadre pour la définition des objectifs d’équipe et des objectifs individuels du cycle d’évaluation des fonctionnaires fédéraux.

Comme cadre stratégique, le contrat reprend la mission, la vision et les valeurs du SPF ainsi que les objectifs stratégiques. Il s’attache ensuite principalement à détailler les objectifs de soutien à la politique, c’est-à-dire la traduction en objectifs opérationnels des engagements du SPF Emploi vis-à-vis des priorités politiques du ministre de l’Emploi et du secrétaire d’Etat à la lutte contre la fraude sociale. Il s’agit ici notamment des priorités politiques suivantes : résorber le handicap salarial, continuer à réduire l’écart salarial entre les hommes et les femmes, instaurer le compte carrière, poursuivre la mise en œuvre de l’accord des partenaires sociaux sur la modernisation du droit du travail, continuer à supprimer les différences entre employés et ouvriers, encourager la création d’emplois dans l’e-commerce, renforcer la participation au marché du travail des groupes protégés, lutter contre la fraude sociale, le dumping social et la traite des êtres humains… Il s’agit aussi de continuer la simplification administrative d’une série de procédures et d’optimaliser les missions de base ainsi que la gestion interne du SPF.

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles