NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Emplois tremplins pour les jeunes: 40 secteurs ont conclu un accord pour 1.15 millions de travailleurs

01-10-2015

Le 1er octobre, 40 conventions collectives de travail ont été conclues au total afin de rendre possible les emplois tremplins pour les jeunes. Et ce nombre va encore augmenter. Ces accords concernent déjà plus de 1.15 millions de travailleurs, dans des secteurs importants tels que les secteurs de la construction et de la chimie. C’est ce que le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Emploi et de l’Economie Kris Peeters a communiqué aujourd’hui lors de son discours introductif au forum de la FEB "Young Talent in Action".

Ceci est une réponse enthousiaste des employeurs et des travailleurs à l’appel du Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Emploi et de l’Economie Kris Peeters de s’investir dans les emplois tremplins.

Il a en outre été décidé de dégager, en 2016 et en 2017, à chaque fois 6 millions d’euros pour les secteurs qui ont conclu une CCT par laquelle ils s’engagent au-delà des efforts imposés en faveur des jeunes dans le cadre des efforts en faveur des groupes à risque. L’arrêté royal concerné précise en effet que les commissions paritaires qui consacrent au moins 0.05% de leur masse salariale totale recevront des moyens supplémentaires pour des projets qui concernent les emplois tremplins.

Lors du contrôle budgétaire fédéral de mars 2015, la décision a été prise d’investir dans les emplois tremplins pour les jeunes. Les employeurs doivent consacrer 0,1% de leur masse salariale à l’intégration des groupes à risque. Un quart de cette somme (0,025%) doit être affecté au recrutement de jeunes (de – de 26 ans). Le gouvernement a décidé d’augmenter ce quart de 0.05%.

“Avec les ‘emplois tremplins’, nous voulons créer davantage d’emplois pour les jeunes. De cette manière, nous renforçons les priorités essentielles de ce gouvernement : des emplois », déclare le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Emploi et de l’Economie Kris Peeters. “Nous voulons ainsi créer des passerelles supplémentaires pour les jeunes, entre le moment où ils quittent l’école et celui où ils commencent leur premier emploi. En outre, dans le concept des emplois tremplins, les travailleurs âgés peuvent également transmettre leur expérience à la génération suivante.”

Les secteurs qui accomplissent suffisamment d’efforts en faveur des emplois tremplins pourront recevoir des moyens supplémentaires, à condition qu’ils consacrent au moins 0,05% de leur masse salariale aux emplois tremplins.
“Nous allons continuer à tout faire pour créer des passerelles entre l’enseignement et le marché du travail. Le forum de la FEB ‘Young Talent in Action’ apporte une contribution exceptionnelle à ce projet et réunit l’ensemble des acteurs concernés. Nous nous tournons vers les jeunes, parce toutes les chances doivent leur être données pour leur permettre de déployer leurs talents, qu’ils le fassent déjà maintenant au service de leur entreprise, ou par leurs propres moyens."

"Mais nous nous tournons aussi vers les employeurs. Nous encourageons les entreprises à investir davantage dans les jeunes, à donner à davantage de jeunes leur première chance sur le marché du travail. Le fait que le concept d’emplois tremplins ait été accueilli de façon si enthousiaste est également une aubaine pour tous” conclut le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Emploi et de l’Economie Kris Peeters.

Source: communiqué de presse du Cabinet du ministre de l'Emploi
 

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles