NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

La forte baisse des chiffres de chômage se confirme

30-07-2015

Le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Emploi Kris Peeters réagit positivement aux plus récents chiffres de chômage de l’Onem. En juin 2015, il y avait 54.286 chômeurs de moins qu’en juin 2014, ce qui représente une baisse de près de 12% (464.370 chômeurs contre 410.084 chômeurs). Au cours des 7 premiers mois de 2015, il y avait en moyenne 430.081 chômeurs (moyenne annuelle), alors qu’on enregistrait encore une moyenne de 457.785 en 2013, et de 458.642 en 2014. Sur une base annuelle, la baisse est donc supérieure à 6%.

Tant la moyenne mensuelle que la moyenne annuelle des chiffres de chômage n’ont depuis longtemps plus atteint un niveau aussi bas. “Cette baisse constitue un puissant message d’espoir que nous laissons la crise derrière nous, non seulement dans les chiffres, mais également dans la réalité. Les circonstances économiques évoluent de manière favorable: très spécifiquement, nous constatons une forte baisse du chômage temporaire et du chômage des jeunes – traditionnellement fort liés à la conjoncture. En même temps, nous ne sommes pas aveugles aux grands défis. Les statistiques sont en effet aussi sujets à des facteurs saisonniers et techniques. Nous continuons donc à suivre l’évolution de ces chiffres de mois en mois”, précise le Ministre de l’Emploi et de l’Economie Kris Peeters.

 

Une baisse au sein des 3 grandes catégories d’âge


En juin 2015, 410.084 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi ont perçu une allocation, soit 54.286 de moins qu’en juin 2014 (-11,7 %). La baisse du chômage indemnisé concerne davantage les femmes (-27.375 unités ou -12,9%). Le chômage masculin baisse également sur une base annuelle, mais dans une moindre mesure (-26.911 unités ou -10,7%). Pour la première fois depuis avril 2013, le chômage recule au sein des trois grandes catégories d’âge y compris, les 50 à 64 ans:

 

  • le chômage des jeunes (moins de 25 ans) diminue de 22,2 % (-11.696 unités),
  • celui des 25 à 49 ans, de 14,7 % (-41.100 unités),
  • et celui des 50 à 64 ans, de 1,1% (- 1.490 unités). 

La diminution dans la classe d’âge des 50 à 64 ans repose uniquement sur les 50 à 58 ans (-8,5 % ou – 9.675 unités). Par contre, le nombre de chômeurs de 59 à 64 ans augmente toujours (+43,3 % ou + 8.185 unités). Cette augmentation s’explique en grande partie par le relèvement de 58 à 60 ans, début 2013, de la limite d’âge pour l’obtention d’une dispense d’inscription comme demandeur d’emploi et, dans une moindre mesure, par les nouvelles restrictions qui ont été apportées à la possibilité de demander cette dispense depuis le 1er janvier 2015.

A un an d’intervalle, le chômage complet de courte durée (<1 an) diminue de 23.870 unités ( 14,3 %), celui dont la durée est comprise entre 1 et moins de 2 ans diminue également : -13.594 unités (-15,3 %). Le chômage de très longue durée (2 ans et plus) baisse de 16.822 unités (-8,1 %).

Sur une base annuelle, le chômage temporaire diminue aussi de 36.347 unités ou -26,4 %. Le nombre de travailleurs en chômage temporaire s’élève à 101.136 unités. En moyenne, au cours des trois derniers mois, on observe toujours une diminution sur une base annuelle (-10,2 %).

Si nous désirons atteindre notre objectif visant à parvenir à un taux d’emploi de 73,2% en 2020, il fallait que nous agissions maintenant. C’est ce que nous faisons. Le gouvernement fédéral actuel déploie les plus grands efforts pour un renforcement de notre économie et la création d’emplois: un tax shift d’une envergure de 7,2 mia d’euros au total pour 2020, les différentes mesures d’activation que ce gouvernement a déjà prises en début d’année, …. Il est clair que la création d’emplois dans le secteur privé est la priorité centrale par excellence de ce gouvernement”, souligne le Ministre de l’Emploi et de l’Economie Kris Peeters.


 

Une baisse dans les 3 régions


En juin 2015, le nombre de chômeurs complets baisse, sur une base annuelle, dans les trois régions:

 

  • La baisse est de 14,3 % en Région wallonne (-28.550 unités).  En juin 2015, on dénombrait en Région wallonne 170.711 chômeurs
  • La baisse est de 12,4 % en Région de Bruxelles-Capitale ( -10.387 unités). En juin 2015, on dénombrait en Région de Bruxelles-Capitale 73.048 chômeurs
  • La baisse est de 8,4% en Région flamande (-15.349 unités). En juin 2015, on dénombrait en Région flamande 166.325 chômeurs

Chiffres: ONEM 

 

Source: communiqué de presse du cabinet du ministre de l'Emploi

 

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles