NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Contrôle budgétaire: le Gouvernement investit et mise sur la création d’emplois

31-03-2015

De l’espace pour des emplois dans les secteurs de l’e-commerce et de l’horeca et pour les jeunes.


L’accord sur le budget préserve notre sécurité sociale, prévoit un revirement historique sur le plan de la justice et mise sur la création d’emplois. Nous soutenons l’économie et stimulons la création d’emplois dans les secteurs de l’ e-commerce et de l’horeca. Avec les “emplois tremplin” nous voulons créer plus d’emplois pour les jeunes et du travail de qualité pour les travailleurs âgés. La priorité centrale du présent gouvernement, la création d’emplois, prend donc plus forme”, selon le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs Kris Peeters.

Nous avons fait un choix explicite en voulant associer le contrôle budgétaire aux mesures socio-économiques nécessaires qui rapportent également à la caisse de l’Etat.

Les emplois tremplin: des emplois pour les jeunes – du coaching par des travailleurs plus âgés

Aujourd’hui, les employeurs ont l’obligation d’affecter 0,1% de leur masse salariale pour l’intégration des groupes à risques. Un quart de ce montant est destiné à l’intégration des jeunes. 


Le gouvernement prévoit maintenant que ce montant soit relevé jusqu’à la moitié des moyens pour l’intégration des groupes à risques. Ceci signifie un effort de 45 millions d’euros pour l’ensemble des différents secteurs. Les commissions paritaires peuvent ‘modeler’ des emplois sur mesure, afin de faciliter la transition de l’école vers le marché de l’emploi”, dit le Ministre de l’Emploi Kris Peeters.

L’accord prévoit que les secteurs concluent pour fin juin des conventions collectives de travail (CCT) concernant l’introduction de ce régime d’emplois tremplin. Dans ces CCT, les conditions salariales et les conditions de travail devront être fixées. Le groupe cible des jeunes devra être inséré. Il faudra  également définir ce groupe-cible en fonction de l’âge et des fonctions à remplir. Un coaching par des travailleurs âgés (qui pourront faire usage du régime de fin de carrière) devra être prévu.

Le SPF Emploi établira une évaluation et en fonction des résultats, le Ministre de l’Emploi Kris Peeters soumettra, le cas échéant, des propositions supplémentaires à l’approbation du Gouvernement. L’objectif est d’atteindre le nombre de recrutements supplémentaires fixé dans le cadre du régime des emplois-tremplin avec formation sur le lieu de travail.

Avec ce régime d’emplois tremplin nous voulons construire des ponts supplémentaires pour les jeunes qui quittent l’école et entrent sur le marché de l’emploi. De plus, on offre ainsi aux travailleurs âgés la possibilité de transmettre de manière adéquate leur expérience à la génération suivante”, conclut le Ministre de l’Emploi Kris Peeters.

En 2015, le profit pour l’autorité publique s’élèvera à 80 millions d’ euros.

Des emplois dans l'e-commerce: travail de nuit


L’essor de l'e-commerce dans nos pays voisins est plus prononcé que chez nous. Une des raisons de cette constatation est qu’en Belgique, le travail de nuit n’est pas autorisé dans ce secteur.

A l’initiative du Ministre de l’Emploi et de l’Economie Kris Peeters, il sera à présent organisé une Table Ronde avec les acteurs et les partenaires sociaux du secteur de la logistique de l'e-commerce, afin de rendre le travail de nuit possible dans ce secteur. Cela renforcera considérablement la compétitivité du secteur de l'e-commerce.

En concertation avec les commissions paritaires concernées, il sera établi un cadre réglementaire pour juillet 2015.

En 2015, les emplois que cette mesure généreront rapporteront 10 millions d’euros à l’autorité publique.

Des emplois dans l'horeca: extension du travail occasionnel, extension des heures supplémentaires, flexi-jobs


  • Il sera développé un statut distinct pour les flexi-jobs : ceux/celles qui travaillent déjà à 4/5 en dehors de l’horeca pourront entamer un emploi supplémentaire dans l’horeca. Les adaptations nécessaires en termes de droit du travail seront réalisées. Les heures prestées seront enregistrées via la caisse. Le salaire pour les heures prestées dans le cadre de ces flexi-jobs sera légalement fixé au salaire horaire minimum de 9.5 €. Le salaire sera exempté fiscalement et bénéficiera d’une cotisation patronale SS spéciale de 25%, réduisant de ce fait considérablement le coût salarial (coût salarial = salaire net + 25 %). Les prestations dans le cadre des flexi-jobs donneront droit à des droits sociaux.
  • Pour le travail occasionnel dans le secteur de l’horeca, le nombre de jours sera porté de 100 à 200 jours. L’employeur du secteur de l’horeca pourra désormais avoir recours à du travail occasionnel pendant 200 jours par an.
  • Le nombre d’heures supplémentaires pouvant être prestées dans l’horeca sans ledit ‘sursalaire’ sera porté de 180 à 250 heures.
  • La réglementation par rapport aux heures supplémentaires pour les travailleurs permanents dans l’horeca sera étendue. Ces heures supplémentaires bénéficieront des mêmes avantages fiscaux et parafiscaux que les heures prestées dans le cadre des flexi-jobs. Les réglementations sectorielles existantes en matière d’heures supplémentaires resteront d’application.

En 2015, ces mesures rapporteront au total: 14.1 millions d’euros.

 

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles