NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Sécurité sur les chantiers: amélioration constatée lors des opérations « coup de poing » de l’inspection du travail!

30-10-2013
Depuis le début de l’année 2013, l’inspection du travail (Contrôle du bien-être au travail), mène des opérations « coup de poing » sur les chantiers de construction.

Ces opérations ont déjà eu lieu les 21 mars, 18 juin et 26 septembre derniers.

L’ensemble des quelques 150 inspecteurs du travail, opérant par équipe de deux, ont été mobilisés!

Pour rappel, l’opération est chaque fois menée sur l’ensemble du territoire et se concentre sur les infractions lourdes, à l’origine d’accidents du travail très graves, voire mortels. Les petits chantiers sont principalement visés. Pour cette raison l’accent n’a pas été mis sur la coordination chantier qui possède un rôle de conseil, mais plutôt sur la gestion du chantier par les employeurs.

Les chutes de toitures, chutes dans les ouvertures laissées sans protection à l’intérieur de bâtiments en réfection ou en construction, l’ensevelissement de travailleurs lors de travaux de terrassement, ... telles sont les situations que les inspecteurs ont ciblées.

Ainsi, au total, quelque 1200 employeurs ont été contrôlés (à peu près 400 lors de chaque opération).

Le 26 septembre dernier avait lieu la troisième action de ce genre. Ce travail de longue haleine a permis de constater des améliorations par rapport aux deux premières journées. Il semble que les employeurs, avisés de ces journées de contrôle, commencent à mettre en place des mesures correctives et préventives!

1 employeur sur 3 était en ordre (contre 1 sur 4 lors des actions précédentes)

Les activités ont été arrêtées dans 47% des cas (contre 50% en mars et juin)

Dans 18% des cas, des remarques écrites ou orales ont été formulées (contre 25%précédemment).

Les infractions les plus fréquentes concernent les risques de chute de hauteur.

La stratégie d’inspection définie lors de cette campagne ne visait pas à dresser des procès-verbaux de constatations d’infractions. Il n’a donc pas été entrepris de démarches judiciaires lors de cette campagne

L’inspection du travail envisage de poursuivre de telles actions en 2014 et :
  • de revoir sa stratégie en matière de petits chantiers ;
  • de dresser de façon systématique des procès-verbaux dans les cas de récidive ;
  • d’approcher le secteur (ou les sous-secteurs qui sont plus concernés par de petits chantiers) afin de parvenir à un plan d’action.

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles