NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Baisse constante du taux de chômage en Belgique

05-04-2011

La Vice-Première ministre et ministre de l’Emploi, Joëlle Milquet, constate avec satisfaction la baisse continue du taux de chômage dans notre pays, comme le démontrent les chiffres publiés aujourd’hui par Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne. Ainsi, le taux de chômage en Belgique est en recul de manière constante sur une année, passant de 8,4% en février 2010 à 7,6% en février 2011.

Par comparaison, le taux de chômage dans la ‘Zone euro’ s’élevait à 9,9% pour le mois de février 2011, alors qu’il était de 10% en février 2010. En ce qui concerne l’ensemble de l’Union européenne des 27, le taux de chômage était de 9,5% en février dernier, contre 9,6% un an plus tôt.

De manière générale, la résilience du marché de l’emploi belge face à la crise est citée en exemple au niveau des instances internationales, celles-ci mettant notamment en exergue les nombreuses mesures prises en la matière par notre pays. Cependant, même si l’on peut dresser avec satisfaction ce constat de bonnes performances en matière d’emploi pendant la crise, notre marché du travail nécessite de nouvelles mesures structurelles, raison pour laquelle un gouvernement capable de prendre ces mesures est indispensable dans les plus brefs délais afin de permettre à la Belgique de faire face au vieillissement de la population et au maintien de son modèle social.

Dans le cadre de la Stratégie Europe 2020, l’Union européenne s’est fixé un objectif de taux d’emploi de 75% d’ici 2020, que chaque Etat membre est invité à décliner en objectif national. La Belgique s’est quant à elle engagée à atteindre un taux de 71-74% d’ici 2020. Joëlle Milquet a proposé dans le cadre de la préparation des Programmes nationaux de réforme de s’engager à aller plus loin, avec l’objectif d’atteindre un taux d’emploi de 73,2% d’ici 2020, soit une augmentation du taux d’emploi de 5,8%, ce qui représente une augmentation annuelle de 48.000 créations d’emploi contre une création annuelle moyenne de 43.000 emplois durant ces dernières années. Un tel taux devra être accompagné d’une stratégie précise, avec des mesures claires, ambitieuses, tant au niveau fédéral qu’au niveau régional, et par une étroite concertation entre les différents niveaux de pouvoir.

Source: communiqué de presse du cabinet de la ministre de l'Emploi

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles