NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Analyse des chiffres du chômage pour le mois de septembre 2009

28-10-2009

Sur base du nombre de demandeurs d’emploi indemnisés par l’Onem relatif au mois de septembre 2009, on constate une augmentation nationale, sur une base annuelle, de l’ordre de 8,8% (soit une augmentation de 35.955 demandeurs d’emploi indemnisés), moindre qu’au mois d’août qui était alors de 11,4%. Il y a eu, au mois de septembre 2009, 444.503 demandeurs d’emploi indemnisés par l’Onem. La hausse concerne les trois Régions du pays, mais de manière inégale, comme ces derniers mois :

  • +17,7% en Région flamande ;
  • + 2,8% en Région wallonne ;
  • + 7,9% dans la Région de Bruxelles-Capitale.

1. Une diminution du nombre de demandeurs d’emploi sur une base mensuelle

Entre août 2009 et septembre 2009, on relève une diminution globale de 5% du nombre de demandeurs d’emploi indemnisés par l’Onem, ce qui peut être vu comme un signe encourageant. La baisse est présente dans les trois Régions du pays :

  • -5,6% en Région flamande ;
  • -4,7% en Région wallonne ;
  • -4,3% dans la Région de Bruxelles-Capitale.

2. Un impact de la crise qui reste limité en Belgique

Chiffres du chômage août 2008-août 2009 en Belgique, dans l'Eurozone et l'UE.
  Août 2008 Août 2009 Différence
Belgique 7,5 7,9 +0,4
Zone Euro (16) 7,6 9,6 +2
UE (27) 7 9,1 +2,1

 

Depuis le début, la Belgique continue de mieux résister à la crise que ses voisins européens, certainement grâce aux nombreuses mesures prises en faveur de l’emploi, notamment les 3 mesures anti-crise. En effet, selon les derniers chiffres d’Eurostat disponibles, entre août 2008 et août 2009, le taux de chômage a progressé de +0,4% en Belgique, contre +2% pour la Zone euro et +2,1 pour l’Union européenne des 27.

3. Un frein au chômage structurel grâce au système du chômage temporaire

On observe aussi une augmentation du nombre de personnes en chômage temporaire qui passe de 118.510 à 158.976 sur une base annuelle. L’augmentation du nombre de chômeurs temporaires est plus grande en Flandre (de 76.239 à 103.204 chômeurs temporaires) qu’en Région wallonne et bruxelloise (respectivement de 37.772 à 49.270 et de 4.499 à 6.502).

Il reste donc indéniable que le régime du chômage temporaire, encore élargi par les mesures anti-crise, est un bon amortisseur pour les travailleurs et les entreprises par temps de crise économique.

4. 4695 employés en chômage temporaire en septembre 2009

Les mesures anti-crise permettent d’atténuer les effets de la crise économique sur nos entreprises et d’éviter une hausse trop importante du nombre de demandeurs d’emploi indemnisés par l’Onem. Ainsi, ce sont 4.695 employés qui ont été mis au moins un jour en chômage temporaire par leur employeur durant le mois de septembre. Il y en avait 1.205 en août dernier. La moyenne du nombre de jours de suspension du contrat est de 5,7 jours en septembre.

5. Une baisse du nombre de demandeurs d’emploi de longue durée indemnisés par l’Onem, essentiellement en Wallonie

Au niveau des demandeurs d’emploi indemnisés par l’Onem depuis deux ans et plus – principaux bénéficiaires du plan d’accompagnement et de suivi des demandeurs d’emploi – la baisse persiste, tant sur une base annuelle que mensuelle (-5.956 à un an d’intervalle, soit -2,9% et -9.983, soit -4,8% par rapport à août 2009).

6. Les jeunes, toujours victimes de la crise

Les chiffres de l’Onem démontrent une nouvelle fois que les jeunes chômeurs complets indemnisés de moins de 25 ans continuent à être les principales victimes de la crise. Au mois de septembre 2009, il y a ainsi eu une augmentation de 12,4% sur un an. A ce sujet, la ministre de l’Emploi rappelle qu’elle a pris, lors du récent conclave, toute une série de mesures visant à promouvoir l’embauche des jeunes :

  • Une exonération totale pour 2010 et 2011 des cotisations de sécurité sociale pour le seul groupe cible jeune maintenu dans l’AIP à savoir les jeunes de moins de 19 ans, jeunes très peu qualifiés, allochtones peu qualifiés et jeunes handicapés peu qualifiés;
  • Pendant les années 2010 et 2011, les employeurs qui engagent un jeune de moins de 26 ans inscrit au chômage depuis au moins 6 mois et qui possède au maximum un diplôme de l’enseignement secondaire pourront bénéficier pendant cette période d’une activation de l’allocation de chômage de 1000 euros par mois;
  • 42 millions complémentaires seront investis en 2010 et 2011 pour augmenter encore davantage la borne bas salaire de la réduction structurelle des cotisations sociales. Cet effort supplémentaire pour hausser la borne bas salaires au-delà du renforcement prévu par les partenaires sociaux dans le plan de simplification portera cette borne à 6.150 euros en 2010 et à 6.450 en 2011. Ce renforcement permettra de porter le taux effectif de cotisation à 15% sur le salaire minimum en 2010 et à 13,5% en 2011 contre 16 pc en 2009 !

Source : communiqué de presse du cabinet de la ministre de l’Emploi



 

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles