NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Six jours de congé pour les familles d'accueil

28-07-2008

En Belgique, aujourd’hui, 6.000 familles accueillent des enfants en difficulté qui, temporairement, ne peuvent plus vivre chez eux parce qu’ils ont été maltraités, négligés, abandonnés ou simplement parce que leurs parents ne sont plus en mesure d’assurer leur éducation. Ce faisant, ces parents offrent à des enfants fragilisés de vivre dans des familles dont ils partagent la vie quotidienne, où ils vivent des expériences nouvelles et enrichissantes, et qui leur apportent le soutien affectif indispensable à leur développement.

Aujourd’hui, le Conseil des ministres, sur proposition de la Vice-Première ministre, ministre de l’Emploi et de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, a adopté un arrêté royal organisant l’octroi d’un congé spécifique de six jours par an pour ces parents d’accueil et l’a envoyé pour avis au Conseil d’Etat.

Ce congé d’accueil permettra aux familles qui accueillent ces enfants de bénéficier de six jours de congé, notamment pour faire face aux obligations spécifiques liées à l’accueil des enfants, telles que la présence au tribunal, les démarches officielles ou les relations avec la famille biologique.

Ainsi, un travailleur salarié désigné et nommé comme parent d’accueil par le tribunal ou par un service compétent a désormais le droit de s’absenter du travail durant six jours par année civile. Le congé peut être pris par chacun des parents d’accueil, pour autant que le nombre de six jours par famille n’est pas dépassé. Durant son absence, le travailleur bénéficie d’une allocation journalière forfaitaire à charge de l’Onem, après l’introduction d’une demande auprès d’un bureau de chômage. Cette allocation s'élève à 94,4 euros par jour dans tous les cas et correspond à l'allocation maximale applicable dans le cadre du congé de paternité.

Joëlle Milquet souligne que reconnaître aux parents d’accueil le droit de s’absenter du travail dans le cadre d’un congé d’accueil permet de soutenir l’engagement de ces familles qui portent volontairement un projet éducatif et humaniste indispensable pour le bien-être de plus de 6.000 enfants et adolescents en Belgique. Cette disposition entrera en vigueur dès sa publication au Moniteur.

Source: communiqué de presse du cabinet de la ministre de l'Emploi

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles