NL | FR | EN | DE
Contact | Actualités | Lettre d'information | Recherche avancée     .be
Vers la page d'accueil
Chercher

Deuxième réunion du ministre de l'Emploi sur l'évaluation du plan d'accompagnement des chômeurs

29-02-2008

Le 30 avril 2004, un accord de coopération relatif à l’accompagnement et au suivi actifs des chômeurs était conclu entre l’Etat fédéral, les Régions et les Communautés. Dès le départ, il avait été convenu que cet accord ferait l’objet d’une évaluation globale après 3 ans. Le ministre de l’Emploi Josly Piette a lancé cette évaluation le 18 février dernier, date à laquelle la première réunion de ce processus d’évaluation a eu lieu.

Ce jeudi 28 février, lors d’une deuxième réunion, la firme Idea-Consult a présenté le rapport provisoire d’une étude confiée par le SPF Emploi. Cette étude a pour objectif d’analyser l’influence de la procédure sur le comportement des personnes à la recherche d’un emploi.

Plusieurs enseignements peuvent être tirés de ce rapport provisoire :

  1. L’étude d’Idea Consult confirme les constats du rapport de l’Onem et des services régionaux de l’emploi, selon lesquels le plan d’accompagnement et de suivi des chômeurs a des effets positifs sur :

    • le comportement de recherche d’emploi des chômeurs, davantage intensif et comparable entre les Régions
    • les formations dont bénéficient les demandeurs d’emploi
    • le retour à l’emploi des chômeurs, notamment par rapport au groupe de contrôle non accompagné
  1. Les chômeurs bénéficient de l’aide et de l’accompagnement des services régionaux de l’emploi

  2. Il ressort de cette étude que la réglementation et la procédure sont appliquées de manière uniforme par l’Onem sur tout le territoire.
    La majorité des chômeurs sanctionnés comprennent aussi pourquoi l’Onem les oblige à chercher du travail.

  3. Un point plus délicat concerne les chômeurs sanctionnés. Il ressort de l’étude que la majorité d’entre eux continuent à bénéficier de revenus. Il s'agit soit :
  • d’allocations de chômage (la majorité des sanctions sont temporaires ou alors ce sont des réductions du montant des allocations)
  • de revenus liés à une reprise du travail
  • d’allocations d’incapacité de travail
  • de revenus d’intégration

Il est important de signaler que la majorité de ces chômeurs continuent à chercher du travail.

Le SPF Emploi a quant à lui présenté une synthèse d’autres études et évaluations relatives au plan d’accompagnement des chômeurs.

La réunion qui s’est tenue aujourd’hui au SPF Emploi était donc la deuxième prévue dans le processus d’évaluation du plan d’accompagnement des chômeurs. Une masse considérable d’informations intéressantes pour mener une bonne évaluation est donc désormais à disposition. Il reste maintenant à les ‘digérer’ et à les analyser.

Dans le courant de mois de mars, une troisième réunion d’évaluation, davantage politique, aura lieu entre les ministres régionaux de l’Emploi, le ministre fédéral de l’Emploi et les partenaires sociaux.

Source : communiqué de presse du cabinet du ministre de l’Emploi

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité - Plan du site

AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles